comment ce jour-là

Comment ce jour-là ont-ils eu | l’envie | l’idée | le besoin ?

Elle n’a pas compris cet arrêt
Oubli total du quotidien, d’elle-même, de tout
Frôlement du plus infime et dévoilé
Entente pressentie depuis leur premier regard
Sur le quai par sa mémoire absorbée.

Oui, cela s’est passé
En-dehors du soleil

Oui, c’était au bord
De la Seine

Qu’est-ce que ça
Change ?

L’homme s’appelle
Pierre
Et la femme
Ludivine.


Type de document : vers

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Référence : Les derniers vers sont remixés ... mais d'où ? oubli

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

je ne veux pas

- Je ne veux pas être une gardienne.
- Tu ne peux pas refuser.
- Je ne veux pas chanter, tisser, modeler, m'extraire.
- Tu ne sais pas ce que tu veux. Suis-nous.
- Non. Les nœuds ne m'intéressent pas. Moi, je veux vivre. Sentir. Toucher. Pas savoir, m'abstraire, partir.
- Tu ne comprends pas, une gardienne transmet.
- Que m'importe de transmettre ce que je ne connais pas.


Type de document : DJ's classes : études cimmériennes

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.