requiem pour un jardin

Tout le quartier vit ici :
les jeunes à la muscu,
les gamins aux balançoires,
la communauté sénégalaise,
les nouveaux arrivants du quartier.

De fait, ce jardin vit.

Il est vivant parce qu'il vit tous les jours
pas parce que moi, je le dis.

Et c'est ça qui va être brisé
quand il sera fermé.

Vie et mort d'un jardin.
Ça mérite un bien un chant, des vers, un requiem.
Une action.
Des larmes.
Une pétition.
Un adieu.
Des regrets.
Un ultime s'il vous plaît.


Type de document : chants des griots

Auteur fictif : Griotin

Auteur réel : Ecriture collective

Provenance du texte : Printemps de la Démocratie

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

entrants

> changer les liens
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.