j'écoute

J'écoute Ravel, le concerto pour piano et orchestre, et je pense à toi.
J'écoute Debussy, clair de lune, et je pense à toi.
J'écoute Fauré, après un rêve, Sati, encore, Kodaly, sonate pour violoncelle seul, et je pense à toi.

Mais je n'écoute pas Bach.
Et je n'écoute pas Rachmaninov.
Je ne peux pas.

Le souvenir ne doit pas être trop imbriqué dans la chair.


Type de document : carnets personnels

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : CL

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

Voir les favoris

Pour consulter vos textes favoris, merci de vous identifier.

Si vous n'avez pas encore créé votre profil, cliquez ici.

Si vous avez perdu votre mot de passe, cliquez ici.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.