androgynie poétique

Tout comme les alchimistes plaçaient la réussite de l'œuvre dans la collaboration majestueuse du Roi et de la Reine, Bachelard exhorte à l’action conjuguée de l’animus et de l’anima dans la création poétique, "c’est sans doute avec les rêveries de son anima que le poète arrive à donner à ses idées d’animus la structure d’un chant, la force d’un chant" ; mais, comme cet équilibre est délicat ! Il doit se trouver dans une ligne médiane entre opposition conflictuelle et confusion factice.

Le récit variable l'Odyssée des 3 Espaces - dans l’entrecroisement des énoncés réflexifs et des discours narratifs ainsi que dans le paradoxe entre, d’une part, la rigueur des contraintes génératives d’écriture cristalline et, d’autre part, la liberté du style qui oscille du streetwriting au lyrico-naïf - tente une réconciliation des qualités masculines et féminines, des valeurs intellectuelles et des valeurs oniriques : androgynie poétique et créative.


Type de document : DJ's classes : récits variables

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

.

neruda élémentaire

J’ai grandi dans la ville. Je n’aimais pas la campagne. Je craignais son ennui, son silence. Comme si les arbres allaient m’éloigner des bibliothèques et de la vie.

Mais j’ai entendu tes vocables issus de la terre, Neruda élémentaire. Etrange mélange volcanique de pluie, d’océan, de désert et de glace et j’ai pleuré. J’ai commencé à languir de ces montagnes lointaines qui ne m’appartenaient pas. Je me suis réapproprié la langue de mes ancêtres andalous qui n’avaient pas eu le droit de naviguer.

Tu m’as appris que les mots silice, limon, mélèze, caïman, nitrate, anaconda, toucan, fer, tronc, souche, maïs, cuivre, soufre, céréales , jungle, feldspath, insectes étaient des poèmes et que les adjectifs équinoxial, forestier, minéral, métallique, souterrain, germinal, caudal, pédiculé étaient des intonations.

J’ai parcouru alors, de mes pieds nus, les sentiers andins, les versants ensablés, les lagunes vertes et les plaines fangeuses pour arriver sans détour là où le verbe jaillit et meurt.

A Pablo Neruda


Type de document : correspondances

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.

Modes lecture
Glossaire
Historique
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.