cités-hymnes

Paris s'enfuit
Paris se quitte
Paris se mire
Dans République
Coin de l'enfance tellurique
Tout s'évanouit

Paris prend fuite

Parcourons la rue de Lancry

Le taxi-phone
Plume pratique
Ouvre l'aile démocratique

Paris se dore

J'entends des cris
De vent tout s'évapore et puis
C'est la tornade au fond du puits
Du puits-couleurs qui sonde
L'abîme
De printemps

Oui ce sont les fêtes
Sucettes
Jeux d'amour et sornettes
Le joyeux bruit des cités-hymnes.


Type de document : vers

Auteur fictif : Fanfan

Auteur réel : Cécile Eckert-Vinot

Provenance du texte : Printemps de la Démocratie

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

.

neruda anodin

Neruda anodin, tu m’as appris à tout versifier, à bien regarder, sentir et écouter, à devenir transparente pour mieux attraper des mots de rien du tout, des tout petits riens, des éternuements et des atermoiements, des grains et des frissons, des poteaux et des nuages, des choux et des métiers, sans honte, sans crainte : l’hermétique est beau, il est bon, l’anodin aussi.

Non, tu n’es pas simple comme un Prévert. Tu es simple comme une photographie verbale trempée dans les salins du Pacifique : les mots sont la matière des images, pas les couleurs, pas les formes ni les espaces.

A Pablo Neruda


Type de document : vers

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.

Modes lecture
Glossaire
Historique
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.