blackbook mode d'emploi

BLACKBOOK - MODE D'EMPLOI - PROCEDE – FABRICATION

1. Construire le modèle d'un topos
2. L'affiner
3. Ecrire et sélectionner des textes pour constituer le noyau liminaire topos (minimum 100)
4. Indexer les textes
------
5. Mûrir le concept artistique
6. Vivre
-------
7. Penser et concevoir une dispositio (analyse des objectifs et moyens, détermination de la perspective, des thèmes et de l'organisation, etc.)
8. Faire l'extraction qui correspond à la dispositio
8. Editer l'extraction
9. Découper grossièrement l'extraction éditée par éléments
----------
10. Acheter le carnet (peut intervenir dans une autre position, pas forcément en 10)
--------
11. S'installer dans un lieu public 'in' périmètre [les halles in périmètre toujours]
12. Composer le blackbook d'un coup / URGENCE / art de l'instant, de maintenant, tout de suite / compulsion / dérivation / sex attitude / jouissance sauvage
13. Recouper les éléments sur le moment ; page par page
14. Coller les éléments
15. Commenter non : écrire encore avec le point 1 (le modèle) gravé dans l'inconscient
16. Noter l'heure de départ (point 11) et d'arrivée (point 16)
-------------
17. Faire passer.


[conçu à partir du blackbook Odyssée n°1]


Type de document : DJ's classes : récits variables

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

tintinnabule

Loula : Capitaine.

Capitaine : comment m'as-tu trouvée ?

Loula : je ne t'ai pas trouvée, je suis là où j'étais.

Capitaine : à l'épicentre.

Loula : oui.

Capitaine : au point d'éruption, à l'impact.

Loula : tu l'avais enfoui si loin pourtant.

Capitaine : si bien.

Loula : il n'était plus qu'un mythe, une légende, une chimère.

Capitaine : n'est-ce pas.

Loula : il tintinnabulait entre les voyelles de ces vocables magiques...

Capitaine : Chiloe, Llovizna, Neruda, Santiago, Tveria, Ir Chalom, peut-être.

Loula : il n'existait plus.

Capitaine : était parmi mes disparus.

Loula : a ressuscité.

Capitaine : non.

Loula : non ?

Capitaine : il est image. Pixels sur un écran.

Loula : mot.

Capitaine : emails denses, innatendus.

Loula : et la joie ?

Capitaine : il n'y a pas de joie, il y a l'illusion.

Loula : la technologie.

Capitaine : une prothèse, un écart, une distance.

Loula : patience.

Capitaine : le plus terrible c'est que je ne le connais pas.

Loula : plus.

Capitaine : comme si je ne l'avais jamais connu.

Loula : il existe pourtant.

Capitaine : mais lui, celui qui existe là où je ne le rêve pas, qui est-il ?


Type de document : minutes des mémoires absolues

Auteur fictif : Les Greffiers

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.