de retour chez Verlet

Je suis revenue chez Verlet que j'ai déserté dans un changement de vie, de quartier, de cadre. Tout de suite, avant le café, à la lumière [sans lumière], aux couleurs [sans couleur, seulement le brun des grains de café, des toiles de jute, du bois des tables et des comptoirs], aux bruits [de moulin à café, de machine à expresso], aux odeurs [de café], j'ai retrouvé ce cadre que j'ai pu aimé et que j'avais essayé d'oublier.


Type de document : carnets personnels

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

ne manquer sous aucun prétexte

A ne manquer sous aucun prétexte au Forum des Halles :
- l’enceinte près du manège où les aficionados du cirque [jongleurs, contorsionnistes] s’entraînent sur fond de didgeridoo [instrument de musique des aborigènes australiens] ;
- l’escalier roulant de la porte du Louvre qui débouche – quand on monte – sur une magistrale colonne en point de fuite [perspective] ;
- l’hémicycle près de la piscine où les street-dancers se lancent des défis après 21H00.


Type de document : streetchroniques

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.