architecture imprimé

Architecture du récit variable (réva) imprimé "l'Odyssée des 3 Espaces" du Capitaine L,
strates 1-4

1. Chaque strate alterne une zone de rhapsodie et une zone de bréviaire ;
2. Chaque strate se termine par une zone d'iconographie ;
3. Une zone peut être simple, double ou triple ;
4. Chaque zone est attribuée à un thème et agencée graphiquement avant tout processus d’extraction ou d'écriture des éléments qui la composent ;
5. Chaque zone présente au minimum un lien intertextuel endogène au réva (type lien A-I) , un lien intertextuel exogène au Topos (type lien-E) et un lien hypertextuel endogène au réva et exogène à la zone (type lien H-S ou H-R).
6. Tous les éléments constituent des unités autonomes de sens.

Pour le secteur diurne ou bréviaire :
1. Les zones sont complexes, c'est-à-dire constituées d’au moins deux éléments (texte ou image) ;
2. Chaque élément est soumis au moins à un lien hypertextuel endogène à la zone (type lien H-S ou H-R) ;

Pour le secteur nocturne ou rhapsodie :
1. Les zones comprennent uniquement du texte ;
2. les zones peuvent être simples ou complexes ;
2. Chaque strate (4 arrondissements, 4 strates) impose des contraintes spécifiques supplémentaires.


Type de document : DJ's classes : récits variables

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

chut

Chut …

Par pitié, ne me dites pas que c'est tellement beau, qu'on pourrait le voir dans un film.

Comme si la seule réalité digne d'intérêt était celle qui peut être diffusée en lumières, pixels et bits.


Type de document : DJ's classes : classes générales

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Printemps de la Démocratie

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.